chakacuisine

mercredi 10 décembre 2014

Des Bananes et du Kitesurf...

Me revoilà en Bretagne et pour fêter ça je vous propose un petit déjeuné vitaminé et quelques coups de vent iodés !Cela fait quelques temps que je me prépare une salade de fruit jolie jolie pour mon petit déjeuné, j'ai commencé cet été avec des melons, des fraises et continuée en octobre avec des figues et des mûres. En ce moment je petit déjeune avec des fruits d'hiver et puis après je me fais une ballade à la plage pour me secouer un peu. Aujourd'hui la marée commençait à descendre, il y avait de belles rafales et des embruns, les kitesurfeurs ont sortit leurs planches et sont partit jouer avec les vagues et le vent :)

 DSC04227 DSC04244

Pour une belle salade de fruits :

1 banane

1 pomme

des raisins secs

une belle poignée de graines (noisettes, tournesol, courge,...)

quelques filaments de safran

une fine lamelle de gingembre

1/2 càc de cannelle en poudre

1/2 càc de miel liquide (ici sarrasin)

Sans titre-1

Je coupe la banane en rondelles pas trop grosses, la pomme en quartiers puis en petits morceaux, je garde la peau car elle est bio. Mettre le tout dans un bol puis tailler très fin le gingembre pour faire de petits filaments, ajouter avec les autres ingrédients. En générale je me fait un bon litre de thé vert Sencha mais là c'est du thé chinois Lapsang souchong.

Sans titre-2

Le Lapsang souchong est un thé qui a été séché, d'abord sur du bois de pin ou de cèdre, puis roulé et oxydé, et enfin séché de nouveau dans des paniers de bambou placés au-dessus d'un feu d'épicéa ou de cyprès. La saveur qui c'en dégage est généralement fumée et relativement boisée.

Posté par chakatrez à 14:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


lundi 18 août 2014

Quinoa coco, praliné de noisette et carottes confites (sans lactose, sans gluten)

Vous aussi vous trouvez que l'été est un peu comment dire ... légèrement frisquette ? Et bien pour contrer ça je vous propose une petite douceur sucrée qui fond sous la dent, terriblement gourmande et parfaitement saine pour vous sentir prête à remettre votre maillot dès le prochaine rayon de soleil.

C'est un peu une déclinaison du riz au lait, je n'ai jamais réussie a apprécier ce dessert alors que je vois tant de personne s'en délecter. Ça m'a donné envie d'essayer mais sans le lait, et puis tant qu'a changer pourquoi pas remplacer le riz aussi :)

DSC00396

Ingrédients pour 2 personnes :

50 gr de quinoa

10 cl de lait de coco

20 cl de lait de soja

1 carotte

1/2 verre d'eau

2 abricots sec

1 orange

3 c à s de miel

1/2 c à c de cannelle

3 gousses de cardamome

50 gr de noisettes

2 c à s de sucre roux en poudre

Dans une casserole mettre à bouillir le lait de soja, le lait de coco avec les gousses de cardamomes écrasées et les 3 cuillères à soupe de miel. Enlever ensuite la cardamome puis ajouter le quinoa et les abricots secs émincés. Laisser cuir à feux doux 15 min en remuant régulièrement. Une fois que la cuisson est terminée, verser dans une passoire et laisser égoutter au dessus d'un bol, j'utilise la crème récupérée pour faire une sauce onctueuse. Pour la préparation des carottes glacées. Tailler la carotte en rondelles d'1/2 cm d'épaisseur. A feux doux cuir les carottes dans une poêle pendant 15 min avec le jus de l'orange, le sucre, la cannelle et 1/2 verre d'eau. Une fois les carottes cuites réserver et passer aux noisette pralinées. Concasser et torréfier les noisettes dans une poêle à sec puis ajouter le sucre en remuant constamment. Retirer quand le sucre est fondu et qu'il enrobe les noisettes. Pour le dressage j'ai utilisé un cercle que j'ai rempli avec le quinoa de coco, j'ai ensuite disposé les carottes et les noisettes, quelques points de sauce avec la crème récupérée de la quinoa coco.

DSC00376

 

Posté par chakatrez à 16:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 12 août 2014

Bouchées du soleil levant

Une création réalisée par le chef Robonoit autour des herbes aromatiques et de la cuisine japonaise. J'ai vraiment été bluffée par les textures et les saveurs à la fois fortes et raffinées. Une présentation dans l'assiette qui fait plaisir, il n'y a plus qu'à ce régaler !!!

DSC00646

Nous démarrons ces réjouissances par le Tamagoyaki à la coriandre, souvent traduit par omelette japonaise, je préfère le terme plus basique d'oeufs cuit. C'est une recette très populaire au Japon que l'on retrouve régulièrement dans la composition des Bentos mais aussi le matin pour le petit déjeuné ou bien en accompagnement d'un repas de Makis. Pour cette recette il est utile de préparer un peu à l'avance un bouillon Dashi  qui apportera des saveurs très "Umami" (rappelle des notes marines, souvent à base d'algues, cette 5 ème saveur au Japon sert d'exausteur, de révélateur dans de nombreux plats). Donc pour réaliser un bon Dashi c'est très facile il faut juste avoir les bons ingrédients ce qui complique un peu la chose.

Pour 1L de Dashi maison :

1 morceau d'algue Kombu d'environ 15 cm/5cm.

1 poignée de flocons de bonites séchés (20gr environ).

1 litre d'eau.

Rincer à l'eau clair votre Kombu et réaliser plusieurs entailles pour bien faire ressortir le goût. Mettre une casserole à feux doux avec le Kombu et l'eau. Laisser chauffer tout doucement jusqu'à frémissement. Couper le feu, enlever le Kombu et jeter les flocons de Bonites à la surface de l'eau. Attendre tranquillement que la bonite tombe au fond de la casserole.

Filtrer, c'est prêt, vous avez désormais la base de toute cuisine japonaise qui se respecte :)

Le Tamagoyaki à la coriandre :

3 oeufs

1 c à c de shoyu

2 c à s d'huile d'olive

1 c à s de sucre en poudre

2,5 cl de bouillon dashi

1 poignée de feuilles de coriandre fraîche

Mélanger succinctement tout les ingrédients (à part la coriandre) à la fourchette. Huiler votre poêle (ici une tamago pan de forme rectangulaire) et la mettre à chauffer. A l'aide d'une petite louche déposer une première couche de préparation et ajouter rapidement quelques feuilles de coriandre. Avec une paire de baguettes rouler délicatement la préparation pour obtenir un petit boudin. Ce n'est pas très grave si le premier boudin n'est pas très réussit. Rajouter une louche dans la poêle en prenant bien soin de faire couler un peu de pâte sous le boudin et en ajoutant de nouveau de la coriandre. Puis à partir du boudin enrouler la seconde couche. Recommencer l'opération jusqu'à épuisement de la pâte. Vous pouvez huiler la poêle en coure de cuisson si la pâte à du mal à ce décoller. Vous obtenez un gros boudin qu'il faut découper en tranche d'un centimètre d'épaisseur.

La Tempura de persil :

 1 oeuf

125 g de farine

50 g de fécule (maizena ou pomme de terre)

250 à 300 cl d’eau gazeuse très fraîche

1 pincée de sel

1 beau bouquet de persil

1l d'huile d'arachide

Mélanger l'oeuf et l'eau gazeuse puis verser là sur la farine et la fécule. Bien mélanger la préparation au fouet ou passer au mixer pour éviter les grumeaux. La pâte doit être fluide, un peu plus liquide qu'une pâte à crêpe. Ajouter le sel. Faire chauffer l'huile dans une grande casserole à 180°c. Quand l'huile est chaude déposer quelques brins de persils dans la pâte et avec des baguette former un petit nid que vous déposer dans l'huile. Quand la pâte commence à colorer retirer le tempura de persil et épongez le bien avec du papier absorbant. Réaliser la même opération avec le reste de pâte et de persil.

La fleur de betterave au Natto :

1/2 betterave

2 c à s de Natto frais

1 c à s de moutarde

1/2 poireau

quelques brins de ciboulette

Le Natto c'est des fèves de soja fermentées, un produit typiquement japonais qui a du mal à ce faire comprendre par les non initiés. Je m'explique, la première fois que j'ai dégusté cette préparation j'ai eu une irrésistible envie de tout recracher ^^ mais comme ce n'est pas très polie et encore moins au beau milieu d'un restaurant devant un chef nippon j'ai consciencieusement avalé ma bouchée de Natto en essayant de faire le moins possible la grimace. Et oui le Natto c'est un peu le Munster japonais. A la troisième tentative, un an et demi plus tard je suis devenue complètement accro ;)

En plus c'est très très très bon pour la santé donc si vous voulez tenter l'aventure ou en savoir encore plus allez faire un tour chez mon fournisseur officiel ici : http://www.natto-dragon.com/nattotradition.htm

La recette :

A la mandoline tailler finement des rondelles de betterave crue. Disposer les rondelles sur une assiette, ici en forme de fleur parce-que c'est joli :) Dans un petit bol touiller à la baguette le Natto pour le rendre bien gluant et visqueux... et oui ça donne envie je sais ! Émincer finement le poireau en tout petit petit et le mélanger au natto avec la moutarde. Déposer une cuillère de la préparation sur votre fleur de betterave et parsemer de ciboulette finement hachée.

DSC00642J'ai fait une petite sauce Ponzu pour accompagner le tout. Avec un demi citron pressé et 2 cuillères à soupe de shoyu, un peu de ciboulette et le tour est joué !

Itadakimasu.

Posté par chakatrez à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

lundi 11 août 2014

Le matcha 抹茶 / Konacha

Connaissez vous le Matcha, cette poudre de thè vert que les japonais utilisent pour la fameuse cérémonie du thé, une pratique rituelle qui nous vient du boudhisme Zen. Mais il est ègalement consommé dans les kaitensushi au japon, il accompagne agréablement un repas. Le Matcha est réalisé avec un thé cultivé particulièrement pour sa préparation que l'on nomme Tencha. S'il est de bonne qualité, il a un goût fort mais doux, il n'est surtout pas astringent, ni amère.

DSC_8209DSC_8236

J'ai fait l'aquisition d'un moulin à Matcha japonais, idéale pour réaliser soi même cette boisson et l'avoir fraîche à la maison. Le broyeur est en céramique et conserve les saveurs du thé tout en réalisant une poudre très fine qui permet une dilution parfaite dans l'eau.

DSC_8205

Préparation :

Déposer une cuillère à café de thé Sencha dans le moulin, tourner la manivelle. J'utilise du Sencha ce qui pour les puriste ne corresspond pas vraiment au Matcha car comme je l'ai expliqué on utilise le Tencha pour sa réalisation, un thé quasi impossible à trouver tel quel. C'est donc plus du Konacha littéralement thé en poudre que je prépare.

Faire chauffer de l'eau minérale à 70°. Déposer une petite quantité de matcha dans le fond d'une tasse. Verser l'eau chaude, si vous possedez un Chasen (petit fouet en bambou), utilisez le pour bien mélanger le thé et le faire mousser. Déguster rapidement car le thé finit par retomber dans le fond de la tasse au bout de quelques secondes ...

DSC_8216DSC_8218

Une des vertus du thé matcha est son caractère relaxant. La sagesse populaire connaît déjà les vertus calmantes du thé. Cependant, le thé matcha contient un élément chimique naturelle, la catéchine, qui entraîne une parfaite relaxation et calme du corps. C'est également comme tout les thé vert un très bon apport en antioxydant :)

Posté par chakatrez à 12:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 19 mars 2014

Demain c'est le printemps mais aussi ...

N'oubliez pas faites un geste simple mais chargé de sens, merci pour tout les animaux de notre belle planète d'exister dans toute leur diversité :)

69278_479735015415124_1617033165_n

Posté par chakatrez à 18:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


samedi 8 mars 2014

Pesto d'épinard aux noix

Quoi de mieux pour terminer l'hiver que de mettre les pieds dans un plat gorgé de soleil ;) Le pesto est mon allié de choc pour une envie de pâtes, c'est lui qui vient relever le plat et y apporter de l'onctuosité. L'association des épinards et des noix est tout bonnement divine et rivalise sans honte avec le traditionnel pesto basilic/pignon qui attendra cet été pour se laisser savourer. Une recette cru et qui ne demande pas beaucoup de temps. N'esitez pas à vous laisser tenter :)

DSC_4318-2

Ingrédients pour 4 pers :

300gr d'épinards

1 belle poignée de cerneaux de noix

1 càs de moutarde

2 càs d'huile d'olive

1 pincée de sel et de poivre du moulin

Laisser tremper les épinards sous l'eau fraîche pour bien les laver. Dégermer votre ail. Dans le bol d'un mixeur mettre petit à petit tout les ingrédients puis réduire le tout en purée. Voilà votre pesto est prêt à être versé sur vos spaghettis ou autre. Vous pouvez le réchauffer légèrement si vous avez du mal à digérer l'ail cru.

Pour la petite histoire l'epinard est originaire de la Perse et il est arrivé dans nos contrés par Catherine de Medicis. Voici une belle illustration d'une variété sauvage réalisée par Henry Bon datant du 18éme siècle.

Sans_titre_1

 

Posté par chakatrez à 20:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 22 février 2014

Risotto aux pleurotes et gingembre

Voici une de mes recettes hivernale favorite. Le risotto c'est le plat douillet et réconfortant qui apporte une douce chaleur à notre corps refroidit par l'hiver. Sa texture moelleuse est un vrai délice et on peut l'assaisonner de mille et unes manières. Ma préférée reste l'accord risotto/champignons, ces derniers amènent une note forestière et une texture fondante qui se marie parfaitement avec le riz et le parmesan. C'est vraiment le plat qu'il me faut quand il fait froid et que j'ai une envie de cooconing réconfortant ;)

DSC_4051

Ingrédients pour 2prs:

200gr de riz (je prend du riz italien pour sushi ou du riz arborio)

300gr de champignons, ici des pleurotes (très bonnes pour la santé :)

1 oignon

1 gousse d'ail

1 pouce de gingembre

10 cl de saké  (vous pouvez aussi utiliser du vin blanc sec)

50gr de parmesan

1l de bouillon

huile d'olive

Préparer le bouillon en faisant bouillir un litre d'eau et en y ajoutant du thym, romarin, des graines de fenouil, cumin ainsi qu'un petit piment sec. Au bout de 10 à 15min filtrer le bouillon. Remettre à chauffer à petit feu.

Couper les pleurotes en lanières et les faire cuir doucement à la poêle 10 à 15 min avec un filet d'huile d'olive.

Râper le parmesan et reserver.

Éplucher et ciseler l'oignon et l'ail en enlevant au préalable le germe au centre. Éplucher et tailler finement le morceau de gingembre. Prendre une casserole assez grande et y verser 3 c à s d'huile d'olive puis  mettre à chauffer l'ail, l'oignon et le gingembre à feu doux. Au bout de deux ou trois minutes ajouter le riz pour le faire perler en remuant continuellement avec une cuillère à soupe, il doit devenir nacré, légèrement translucide.

Verser le saké et mettre votre minuteur sur 18 min. A partir de ce moment il ne faut pas cesser de mélanger le riz avec votre cuillère à soupe jusqu'à la fin de la cuisson. Quand le saké est presque évaporé, verser une louche de bouillon bien chaud puis répéter l'opération à chaque fois que le riz a absorbé le liquide. Quand le minuteur sonne vérifier la cuisson en goûtant il se peut que vous ayez a rajouter une minute de cuisson ou une louche de bouillon. Il est possible qu'il vous reste du bouillon en fin de cuisson cela dépend du riz , de la taille du récipient ou voir même du temps.

Le riz est cuit, ajouter le parmesan et un filet d'huile d'olive, mélanger rapidement et mettre à couvert pendant deux minutes, pendant ce temps réchauffer les champignons. Servir dans des bols et déguster bien chaud, miam :)

 

    DSC_4049   DSC_4050

Posté par chakatrez à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 31 janvier 2014

Cédrat glacé

Voici une recette que j'ai découverte en parcourant le blog "La cuisine du jardin" , une mine d'idées tenu par un portugais qui nous fais voyager dans l'univers chaleureux et ensoleillé du sud du Portugal. Cette recette est une véritable découverte, je connaissais le cédrat de nom mais je n'avais jamais eu la chance dans avoir un dans ma cuisine, voilà chose faite. C'est un agrume qui ressemble à un très gros citron à la peau granuleuse, il contient très peu de pulpe mais sa chaire et son zeste sont conséquents, l'odeur est sublime et le zeste pas du tout amer comme peut l'être celui de l'orange.Très facile à réalisée et ô combien surprenante pour les papilles, on a l'impression de manger du sorbet mais en version chips avec cette note acidulée qui tiens bien en bouche, un vrai régale !

Sans_titre_1

Ingrédients:

1 demi cédrat bio

1 c à soupe de sucre glace

Laver rapidement à l'eau clair le cédrat. Tailler de très fines tranches à la mandoline ou au couteau, de la taille d'une chips. Déposer les tranches de cédrat sur du papier sulfurisé et saupoudrer de sucre glace avec une passoire. Déposer au freezer ou au congélateur. Déguster quand les tranches sont bien prisent par le froid. Vous pouvez mettre une assiette au frais avant de les servir pour qu'elles se tiennent plus longtemps.

cedrat-6

Posté par chakatrez à 15:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 12 janvier 2014

Omu d'avocat, radis vert, kombu et ravioli de radis noir et carotte

nausicaa

Pour mon anniversaire il y a un peu moins d'un mois j'ai eu droit à un véritable repas de princesse. En voici l'entrée dans laquelle je me suis imaginée en Nausicaa princesse de la vallée du vent accompagnée de son Omu, insecte géant des forêts de Hayao Miyazaki. Toute une aventure pour les yeux mais également un véritable plaisir gustatif, frais, croquant, fondant et épicé :)

omu

Pour 2 Omu :

1 avocat bien mûr

1/2 radis vert

1 petit morceau d'algue Kombu

2 fines lamelles de radis noir

1 petite carotte

1/2 cuillère à café de cumin en poudre

De l'huile, ici un mélange 4 huiles bio Vigean (colza, sésame, olive et courge)

Du vinaigre balsamique

Du shoyu

Un filet de citron

Du gomasio

Préparer votre avocat en retirant la peau, couper le en deux dans la longueur et le citronner pour éviter qu'il noircisse. Faire des entailles délicatement le long de chaque moitié en évitant d'aller jusqu'au bout pour ne pas sectionner l'avocat. Éplucher le radis vert et tailler des tranches assez fines à la mandoline. Répartir les tranches de radis entre chaque parties de l'avocat. Parsemer de gomasio. Cuire le kombu dans une petite casserole d'eau 15 min puis ciseler très finement. Ajouter le kombu en haut de l'avocat.

Pour le ravioli, râper la carotte, mélanger la avec le cumin et un peu d'huile. Disposer une cuillère à café de carotte sur la moitié de la lamelle de radis noir puis refermer la seconde moitié dessus.

Pour la sauce verser doucement un peu d'huile au centre de l'assiette, puis ajouter quelques gouttes de vinaigre et de shoyu.

omu_2

Posté par chakatrez à 18:05 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 5 janvier 2014

Gâteau choco/clémentine à la vapeur (sans gluten/sans lactose)

Après quelques testes sur la manière d'obtenir un gâteau simple et rapide à la vapeur voici la recette qui peut être déclinée pour tout les goût.

gateau_chocolat_cl_mentine

Ingrédients pour 4 à 6 personnes :

2 oeufs

4 cuillère à soupe d'huile de votre choix (sésame, coco ...)

4 cuillère à soupe de lait de soja ou autre

1 yaourt de soja

50 gr de sucre roux

100gr de farine de riz

1/2 sachet de poudre à lever bio

40 à 60 gr de chocolat noir 70%

La peau d'une clémentine bio

une pincée de sel de mer

 Pour ceux qui on un vitaliseur mettre l'eau à chauffer, sinon vous pouvez utiliser un panier en bambou avec un récipient d'eau ou bien une cocotte minute en surélevant le panier et en mettant le couvercle de biais non fermé.

Séparer les blancs des jaunes d'oeufs. Bien mélanger au fouet les jaunes et le sucre, ajouter ensuite l'huile et le yaourt en continuant à mélanger au fouet. Ajouter ensuite la farine et la levure. Dans une petite casserole mettre le lait et le chocolat à fondre, bien surveiller et remuer pour ne pas faire accrocher le chocolat au fond de la casserole :) Incorporer le chocolat au reste des ingrédients en mélangeant bien. Tailler au couteau le plus fin et petit possible la peau de clémentine et l'ajouter également au mélange. Battre les blancs en neige avec une pincée de sel puis les ajouter petit à petit et délicatement au mélange précédant. Appliquer du papier cuisson dans votre moule puis verser la préparation. Mettre le moule sur le panier du vitaliseur ou autre ustensile vapeur, couvrir et laisser cuir entre 20 et 25 min. Sortir du moule au bout de 10 min.

Ce gâteau est moelleux à souhait, plus de risque de faire brûler quoi que ce soit. La clémentine se marie vraiment très bien au chocolat mais j'ai fait une version vanille et zestes de bergamote qui était divine.

Pour une version 2 personnes je diminue les dose par deux.

Si je ne met pas de chocolat, je ne met pas de yaourt non plus, les blancs en neige ne sont pas ogligatoire on peut les mélanger tel quel au début avec le sucre et les jaunes, la préparation sera un peu moins mousseuse mais ça fonctionne bien aussi et + rapide ^^

gateau chocolat-clèmentine gros plan 2 

Posté par chakatrez à 11:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 1 janvier 2014

Belle Année 2014

Je reviens sur le blog avec pleins de nouveautés eh oui ça fait un moment que je délaisse un peu cette page mais là je reviens en force !!! Voilà à partir de maintenant vous trouverez des recettes où des présentations d'alliments, où de cuisiniers... uniquement végétariens, sans lactose et le plus souvent sans gluten avec en prime des cuissons vapeurs douce à basse température, yeah !

C'est une belle année qui démarre donc pour moi, bon je triche un peu car j'ai déjà commencé tout ça depuis quelques temps, mais je vais enfin vous le faire partager.

Je vous souhaite donc à tous une magnifique année, prenez soins de vous, regardez ce que vous souhaitez mettre dans votre assiette car comme j'aime à le repeter : "Nous sommes ce que nous mangeons" donc soyons beaux, soyons bons et le reste suivra ;)

 

486150_4408173096283_1398250904_n

Posté par chakatrez à 18:32 - Commentaires [2] - Permalien [#]

mardi 30 avril 2013

Le CAP cuisine, très peu pour moi merci !

Bon et bien après 1 mois et quelques jours j'ai décidé d’arrêter cette formation cap cuisine. Plusieurs points on fait que je ne pouvais plus continuer à faire ce genre de cuisine.

Tout d'abord TROP de GASPILLAGE !!! C'est hallucinant tout les "déchets" comestibles qui finissent à la poubelle. Nous en avons parlé au formateur mais ça n'a pas eu l'air de trop l’inquiéter. Il me parait aujourd'hui impensable de jeter des kilos de nourriture quand on peut faire appelle à des associations qui se feront une joie de venir récupérer tout ça pour le redistribuer, ce n'est quand même pas si compliqué !!! Que se soit pour redistribuer des plats, nourrir des animaux avec les parures et les épluchures des légumes où tout simplement mettre en place un composteur qui recyclera les déchets organiques. Il y a toujours une solution il suffit de le vouloir.

dechets-de-cuisine-comment-eviter-de-gaspiller-et-reutiliser-10727810kpwmo_2041

Deuxième point, l'hygiène...Je peux comprendre que la cuisine en collectivité nécessite certaines précautions mais de là a passer tout les fruits, légumes et herbes aromatiques à l'eau de javel c'est un peu fort de café. Non mais vous imaginez vous, passer vos belles petites fraises, un bouquet de ciboulette ou bien une salade dans un bac avec de l'eau de javel dilué dans de l'eau pendant au moins 5 minutes ??? Et puis il y a aussi des tonnes de protocoles, protocole de cassage des œufs, protocole de lavage des boîtes de conserves, protocole de dessouvidage... bon au final les aliments n'ont plus de microbes et n'ont plus aucun goût. Vive la cuisine :) Surtout que niveau vaisselle et nettoyage des cuisines c'est plutôt du vite fait pas très bien fait. Les ustensiles restent d'un gras douteux, le carrelage qui est sur les murs tout autour des plans de travail est constellé de projections en tout genre, je passe le reste. Et oui c'est encore du grand n'importe quoi !

gants-en-cuisine-l

Et puis il y a aussi le fait que c'est un véritable lavage de cerveau, la méthode bourrage de crane, on voit chaque choses de mille et une manière. Fiches techniques avec textes et petits dessins, vidéo des années 90, questionnaires puis le formateur qui répète 10 fois la même chose et l'écrit minimum 3 fois au tableau avant de repasser nous voir un par un pour nous re re re dire encore ce qu'il nous a déjà répété, bref je commençais a devenir complétement abrutie ! Mon cerveau commençais a ce transformer en riz au lait ^^

lobotomie

Au final je vous passe les nombreux autre détails qui m'ont décidés mais ce n'est vraiment pas la cuisine comme je me l'imagine et surtout comme je l'aime et la pratique au quotidien. Donc j'ai pris ma mallette à couteaux, mes belles vestes blanches et mes pantalons pieds de poule et je suis rentrée chez moi le cœur léger de ne plus me sentir manipulée pour devenir un bon petit soldat des cuisines !

Posté par chakatrez à 20:29 - Commentaires [4] - Permalien [#]